Chercheur·e dans le cadre du projet ANR : Géométrie et analyse dans le cadre pseudo-riemannien

Référence de l'offre : ES 13 12 - IF AS
Date limite de réponse :  31 janvier 2023
Date prévisionnelle de l'entretien :  Février 2023
Type de recrutement : 
Poste ouvert en CDD
Quotité de travail : 
100%
Durée du contrat : 
Du 01 juin 2023 au 31 mai 2024
Localisation : 
IF Institut Fourier
100 Rue des mathematiques
38610 Gières

Présentation de la structure

L’Institut Fourier est l’un des laboratoires de Mathématiques de l’Université Grenoble Alpes, avec le Laboratoire Jean Kuntzmann de Mathématiques Appliquées et d’Informatique.

L’Institut Fourier a été associé au CNRS depuis sa création par le professeur C. Chabauty. Son statut actuel est celui d’une Unité Mixte de Recherche (no. 5582).

Les activités du laboratoire portent principalement sur les mathématiques fondamentales ; s’y développent aussi des ouvertures vers d’autres disciplines.

La personne recrutée travaillera à l'Institut Fourier UMR 5582, un laboratoire du CNRS et de l'UGA à Grenoble, dans le cadre du projet ANR “GAPR : Géométrie et Analyse dans le cadre pseudo-riemannien”.

Missions principales

Le projet vise à développer des méthodes géométrique et analytiques en topologie géométrique, afin de les appliquer aux structures (pseudo)-hyperboliques.

Fin prévisionnelle du projet : septembre 2026.

Sous l'autorité du coordinateur du projet ANR "GAPR", vous serez en charge de la recherche sur les thématiques du projet, notamment l’étude des structures hyperboliques et pseudo-hyperboliques sur les variétés, les sous-variétés de courbure moyenne nulle ou constante, les applications minimales lagrangiennes en théorie de Teichmüller, les représentations projectives anosoviennes.

Activités principales

  • Travailler sur la recherche en mathématiques, avec rédaction et publication des résultats obtenus dans des revues à comité de lecture
  • Participer au séminaire Théorie Spectrale et Géométrie et aux activités du thème “Géométrie et Topologie” (e.g. groupe de travail)
  • Diffuser les résultats obtenus (e.g. donner des exposés dans des séminaires et des rencontres internationales)

Compétences attendues

  • en Mathématiques : Géométrie différentielle et/ou topologique, Théorie de Teichmüller, structures géométriques sur les variétés, analyse géométrique
  • Travailler sur la recherche en mathématiques de manière organisée et indépendante, rédiger des articles de mathématiques, présenter les résultats obtenus avec des exposés, communiquer avec d’autres chercheurs en mathématique

Rémunération

A partir de 2395€ mensuel brut et en fonction de l’expérience.
Publié le  14 décembre 2022
Mis à jour le  10 janvier 2023